Dans un style différent des billets précédents, la presentation une série d’images prises dans le train rapide qui m’emmenait ce vendredi de Shanghai a Pékin (a voir dans l'album ci-joint "Shanghai-Beijing  Vision from a Train"). DSCF9408L’approche n’est pas nouvelle en soi, le grand Walker Evans (entre autres) avait consacré un portfolio splendide dans les années cinquante aux images prises d’un train, en explorant l’interaction entre le paysage et le train ou le réseau ferré, et  en introduisant une touche d’expérimentation dont il était finalement l’un des précurseurs (prise de vue instantanée / de manière aléatoire). Car c’est bien ce dont il s’agit : D’abord le paysage en bordure des voies ferrées offre un riche concentré visuel du milieu urbain ou suburbain, par la juxtaposition des plans, et aussi par ce qu’il permet de voir certains types d’urbanismes souvent marginalisés;  C’était également l’occasion de découvrir un champ plus vaste que celui qui m’intéresse habituellement, moins urbain, et dans les régions non visitéesDSCF9526 ; ensuite comment photographier pendant un trajet d’environ cinq heures, lors d’un long travelling, sans capacité d’anticipation et avec peu très de latitude de réaction du fait de la vitesse ?  J’avais décidé de me concentrer sur quelques prises de vue environ chaque demi-heure, ou lors de changements majeurs de types de paysage (par exemple arrivée annoncée d’une gare, ou passage d’une zone de banlieue a une zone agricole). DSCF9499Cette serie mériterait peut-être d’être approfondie, à mettre sur la liste des projets à venir…

Notre court passage à Pékin sera par ailleurs l’occasion de revenir très bientôt sur la population touristique locale, partie intégrante de la capitale.

JP